jeudi 4 décembre 2008

Petit rappel

Je viens de découvrir dans les commentaires des 2 derniers billets 2 messages étonnants et anonymes disant que ce blog était de la pub déguisée. S’ils n’avaient pas été anonymes, je les aurais laissés et j’y aurais répondu simplement, chacun a le droit de dire ce qu’il pense mais je ne supporte pas l’anonymat, je respecte ceux qui ont le courage de leurs opinions mais pas ceux qui se cachent. Je voudrais donc redire ce que j’avais écrit tout au début de cette aventure. Voici ce que j’écrivais le 11 mai dernier : "Tout ce qui va suivre parlera du chemin que je parcours depuis, inlassablement : ma voie du thé, forcément personnelle, évidemment subjective mais authentique, que je veux très vraie. Chemin fait de lectures, beaucoup de lectures sur ce sujet qui m’était totalement inconnu ; de rencontres qui, pour la plupart, m’ont enrichie mais aussi de lieux où ma boisson-passion est célébrée. Je serai donc amenée à citer des livres, des personnages qui ont été des maîtres pour la novice ignorante mais avide d’apprendre que j’étais, et aussi des lieux qui m’ont marquée. Ce sera ma façon de leur rendre hommage, de les remercier pour tout ce qu’ils m’ont apporté, la plupart sans le savoir d’ailleurs. Des personnes passionnées et compétentes mais modestes qui, loin d'étaler leur savoir, avaient envie de le partager. Mais, et j’insiste sur ce point, je ne ferai la pub de personne, d'aucune marque; j’en parlerai parce qu’ils ont été pour moi comme de petits cailloux lumineux sur le chemin de ma quête, mon Cha Dao et non LE Cha Dao. Ce préambule serait incomplet si je n’ajoutais pas que j’ai également fait des rencontres, fréquenté des lieux qui étaient très loin de cet esprit du thé que j’ai perçu très vite, même s'ils s'en revendiquaient (trop) haut et (trop) fort... je n’en parlerai pas, je n’ai pas envie de m’écarter de cette voie qui est devenue mienne pour emprunter un sentier jonché de ronces, il se condamne lui-même, personne n'y cheminera ". Il ne s’agit pas d’une justification, je suis très loin de cela, mais du rappel de ma démarche. Demain je m’en vais à Lyon assister à une conférence chez Cha Yuan : Thé et Bouddhisme : les 4 qualités infinies du chemin spirituel : l’Amour, la Compassion, la Joie et l’Equanimité, j’ai hâte d’y être et de me balader dans cette si belle ville à l’heure de la Fête des Lumières. A bientôt.

5 commentaires:

Vanessa a dit…

C'est inouï!!! Tu es juste une tentatrice pour des milliers d'adresses, et révélatrice des passionnés et des artisans du thé... Merci de tous tes partages!

Francine a dit…

Merci à toi aussi...

Anonyme a dit…

Francine, merci de passer outre la mesquinerie et de poursuivre ton chemin. Merci de semer des petits cailloux qui nous permettent de te suivre, ravis, enchantés, sur TON cha dao. Merci de taire les ronces, le silence est éloquent. Et merci d'avance pour tout ce que tu rapporteras de Lyon.
Kris

Francine a dit…

Merci chère Kriss, ce que tu écris est DEC... idément très toi! Tu vois ce que je veux dire???

Benead a dit…

Il y aura toujours quelqu'un pour critiquer, pour démolir ce que tu fais aussi bien que ce soit. Dans se cas ignores les, ne fais pas attention à cela, et surtout pense a nous qui lisons ces lignes avec tellement de plaisir et surtout à toi, qui prend également tant de plaisir à les écrire. N'est-ce pas le plus important?