vendredi 28 novembre 2008

Chez Thés de Chine

Notre deuxième station est Thés de Chine, 20 Boulevard Saint-Germain, c’est un de mes coups de cœur, j’y reviens à chacun de mes séjours à Paris. Je suis heureuse de revoir Vivien, le maître des lieux, toujours aussi souriant et discret mais si chaleureux. J’y avais emmené ma petite-fille et il avait dédicacé son carnet de voyage ( il avait été étonné de ses connaissances concernant le Gong Fu Cha) pendant qu’elle discutait du menu avec Gilles, son chevalier servant du jour… Il faut dire que personne ne lui résiste. Nous nous dirigeons vers la Maison de thé pour y manger, je propose à Vanessa de prendre la suggestion de la carte, des raviolis vapeur et un thé au choix. Et comme chaque fois, je demande à Vivien de me conseiller un de ses trésors : cette fois il s’agit d’un Anxi Ti Kwan Yin fabuleux. Tout en dégustant ces gourmandises, Vanessa et moi avons beaucoup parlé, de sa vie, de sa route du thé, très intéressant évidemment mais j’ai été particulièrement touchée par la façon dont jeune cette maman parle de son petit homme ! C’était déjà visible sur son blog mais voir ses yeux briller en en parlant… Elle est enchantée de la découverte de Thés de Chine, et ne tarit pas d’éloge sur le lieu, le repas et le thé. Pendant qu’elle immortalise l’endroit, je passe à la boutique pour admirer tous ces objets superbes, je commande aussi 2 Thés, le premier m’est inconnu, c’est un thé rouge taïwanais (j'ai reparlerai) et le second est un Long Jing que Vivien me recommande particulièrement. Je n’ai rien planifié pour l’après-midi, je lui demande si elle a un souhait particulier, elle me propose la Maison de la Chine, encore un endroit que j’aime et qui me rappelle de beaux souvenirs. Après avoir pris un délicieux dessert, des boules de coco au thé vert, nous quittons la magie de ce lieu qui reverra Vanessa, je n’en doute pas. Et si cela vous tente, allez-y les yeux fermés, quand sobriété et qualité ne font qu’un, on ne peut être déçu…
Et au passage, j'admire une fois encore ce mur de Pu Er...

1 commentaire:

Vanessa a dit…

Oui, je sens encore l'odeur de jacinthe... hum... et ses bouchées vapeur. Merci infiniment pour cette découverte, avec les autres. Il faut que j'y retourne acheter le Anxi Tie Kwan Yin... pour encore plus d'ivresse contrôlée.