dimanche 30 novembre 2008

Un fabuleux Tie Kwan Yin d'automne

En revenant d’une visite à ma petite mère, je suis passée devant Tea for Two et oh miracle, une place pour ma voiture juste face à la porte, je n’ai pu résister à la tentation et j’ai bien fait ! Je m’apprêtais à regarder la carte quand Stéphane, l’un des deux hôtes de ce lieu, tout juste rentré de Chine me présente 2 trésors : un thé vert et un Tie Kwan Yin d’automne, je choisis ce dernier tant l’odeur qui se dégage du sachet est déjà capiteuse, ce qui me saute instantanément aux narines est un parfum de… jacinthe et de lilas ! Et bien sûr, le matériel pour l’infuser en Gong Fu. Les feuilles se présentent sous forme de grosses perles assez vertes avec quelques-unes très foncées. Il est tellement odorant que je l’infuse une première fois 15 secondes seulement. Le résultat est incroyable, malgré la pâleur de l’infusion, à peine jaunâtre, la saveur est très subtile, ce qui m’étonne un peu pour un thé d’automne, ce qui ressort maintenant est une saveur miellée, beurrée aussi. Je ne perçois plus ni la jacinthe ni le lilas mais encore des notes fleuries que je ne peux définir exactement. La 2e infusion (30 secondes) embaume déjà "à travers la théière", c’est une odeur de pâte à tarte… je crois rêver ! C’est la première fois que je peux être à ce point précise. L’infusion est légèrement plus jaune, j’ai même l’impression qu’elle est un peu huileuse, et la saveur correspond vraiment à l’odeur. Des 3e et 4e infusions (1 minute chacune), rien à dire si ce n’est que la saveur est moins prononcée mais tout aussi subtile. Je pousse les 5e et 6e infusions à 1’30, le liquide prend une couleur plus orangée mais toujours aucune amertume, c’est une saveur de pêche qui apparaît maintenant. Les feuilles se sont à présent presque entièrement déroulées. On les dirait huileuses, très joli camaïeu de verts. Et entre chaque infusion, je me nourris des paroles d’Alexandra David-Néel. Mais l’heure passe, je quitte à regret ce lieu dont je reparlerai très prochainement. J'aurais pu terminer ce mois plus mal... Encore un mot, cette maison de thé fête cette année ses 15 ans d’existence et à cette occasion le site a été entièrement reconstruit, je vous le recommande donc : Tea For Two

6 commentaires:

Vanessa a dit…

Cela me fait penser à notre Anxi Tie Kwan Yin de chez Thés de Chine... cette odeur de jacinthe... et puis je vois que nous aurons encore beaucoup à partager de visu... Fabienne VERDIER (un peu plus qu'une impression en transparence) http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/04/passagre-intiatique.html et Alexandra DAVID-NEEL... entre autres bien sûr!

Benead a dit…

Ca a l'air sympa comme endroit mais je ne connais pas du tout Bxl, c'est pas trop loin du centre? J'irai certainement la prochaine lors de ma prochaine journée thé à Bxl.

Francine a dit…

Pour Vanessa: je n'ai jamais lu qu'un livre de F. Verdier: Passagère du silence, peux-tu m'en conseiller d'autres? Quant à Alexandra, j'ai toujours été fascinée par elle... j'aurais aimé la rencontrer.
Pour Benead: je ne prends jamais les transports en commun à Bxl mais je crois qu'en allant sur leur site, ils indiquent le chemin à suivre. Ceci dit, ce n'est pas très loin de la gare du Midi...

Benead a dit…

Il me semblais bien que ça devait être près de la gare du midi, trop loin pour y aller à pied alors, je prendrai le métro.

J'ai été une fois à Bruxelles, GPS ne panne, plus jamais!!!

Lollipop a dit…

Très impressionnant le déroulement des feuilles !
Jolie description, ça donne envie !!!Comme à chaque fois :)

Vanessa a dit…

De Fabienne VERDIER je ne connais que celui-là mais Charles JULIET a écrit "Entretien avec Fabienne VERDIER" un régal: un extrait là http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/03/natre-une-seconde-fois.html et un autre sur la préparation à l'acte de peindre (un billet sur le thé aussi) là http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/04/se-prparer-peindre-en-buvant-du-th.html