vendredi 28 novembre 2008

De la Maison de la Chine au Thé au Scribe

Nous voici maintenant dans cette Maison de la Chine, la décoration a changé mais l’endroit est toujours aussi typique. Ici aussi ma petite Emilie a été séduite et par le thé et ... l’éclair au matcha ainsi que par la dédicace de son carnet… Ici le mobilier est chinois, jusque là rien d’étonnant et nous nous installons sur des chaises étonnantes par contre, à très hauts dossiers qui me font penser à ces bateaux à longue queue de Bangkok. Nous commandons chacune un Oolong, Vanessa reste sur le Tie Kwan Yin et moi je choisis un Shuixian, le nom ne m’est pas inconnu mais je ne me rappelle rien de ce thé, je demande de quoi il s’agit exactement mais la souriante serveuse n’a pu me répondre, ce qui m’étonne un peu. En attendant, nous continuons à échanger sur notre passion commune puis Vanessa me fait une surprenante révélation, elle est ivre… et c’est le thé qui provoque cela me dit-elle. Effectivement, elle est moins bavarde, comme un peu absente, je suis assez étonnée, est-ce la fatigue accumulée pendant la semaine alors que son petit prince était malade, est-ce l’émotion des moments intenses vécus dans ces deux précédents lieux de thé ? Un peu des deux sans doute. Je la laisse un peu récupérer et je note dans mon petit carnet quelques changements comme par exemple le menu de midi sous forme de buffet qui a l’air délicieux, à retenir pour une prochaine visite. Je me dis qu’un bon thé fera passé cela… et là, c’est la déception, ils sont tous deux plats, comme passés. Comme chaque que je suis venue ici, j’en ai dégusté d’excellents, j’ai cru d’abord que le mien n’était pas assez infusé, je demande donc de prolonger l’infusion mais rien n’y a fait. Je suis un peu déçue mais en même temps je me dis que c’est un accident, cela ne m’est encore jamais arrivé auparavant. Et après tout, il m’est aussi déjà arrivé de rater un thé. J’ai par contre beaucoup aimé la présentation en éventail de leur carte des thés. Vanessa me propose d’aller nous consoler dans une pâtisserie japonaise dont je n’ai pas retenu le nom, si elle me prend par les sentiments. Deuxième déception, celle-ci est fermée le lundi. Le temps passe et elle doit aller chercher son fils à 5h30. Je comptais terminer mon pèlerinage là où il avait commencé, et prendre un thé au Scribe, là au moins je suis certaine de la qualité des thés et de l’infusion. Je souhaitais lui faire goûter ce Thé dans l’encrier, celui à manger bien sûr, malheureusement pour elle (et pour moi) il n’y en avait plus, elle s’est consolée avec un gâteau au chocolat et à la pistache. Moi j’ai résisté, j’en suis encore tout étonnée. Nous avons toutes les deux bu un Bancha Hojicha, comme un rappel de nos premières émotions gustatives de ce matin. Ici, l’ambiance est toujours la même. Et, le monde est petit, j’y croise Nadia Bécaud, venue donner une conférence à Paris, cela me rappelle que je serai à Lyon les 5 et 6 décembre, mais ceci est une autre histoire. C’est à regret que Vanessa et moi nous quittons, heureuses de cette journée très thé, nous espérons qu’elle ne restera pas la seule…. Quant à moi, ici se termine mon pèlerinage, ces 4 jours ont passé tellement vite tant ils furent intenses, je pars avec un certain regret bien sûr mais aussi enrichie et comblée, le monde est beau quand on le découvre dans une tasse de thé...

4 commentaires:

AB a dit…

Shui Xian est un thé de "Rocher", un Oolong très torréfié.
Tu peux en trouver de merveilleux dans une boutique non loin de la place Monge (Qui vivra verra)...

... à ce propos : http://lagalettedethe.blogspot.com/2007/03/rochers.html

Tout comme le Tie Kuan Yin, ces thés peuvent procurer une certaine ivresse, très délectable :)

Francine a dit…

Merci beaucoup pour l'info, je l'avais retrouvé, je vais aller lire ce que tu en dis. Et bravo pour ton site, j'y passe très régulièrement mais ne suis pas encore remonté si loin dans le temps...

Vanessa a dit…

Un magnifique moment, encore heureux que tu ais repris les rennes de nos visites/dégustations... ce 1T rue Scribe me serait passé à côté très facilement et pourtant....

Francine a dit…

Il ne tient qu'à toi d'y retourner, fais-toi connaître de l'adorable Marielle et dis-lui que tu viens de ma part.