samedi 8 novembre 2008

Le Yu Zhe ou le thé des Têtards, suite

Hier, j’ai testé le Yu Zhe, ce mystérieux thé têtard qui m’était jusqu’alors inconnu. Je terminais mon billet en signalant que j’allais l’infuser toute la nuit pour voir si les têtards se transformeraient.

Comme hier cela n’avait pas encore beaucoup bougé, je les ai laissé mijoter une nuit supplémentaire, voici le résultat : peu de feuilles se sont vraiment ouvertes et le liquide très coloré n’avait plus aucun goût.
Les perles sèches sont maintenant bien à l’abri dans une boîte de "La Route du Thé", je l’avais achetée un dimanche matin, du temps où cette boutique tentatrice se trouvait encore au 14, rue Lacépède.
J’y avais à l’époque acheté du thé "Nomade" (prémonition?) mais aussi cette théière Tortue (signe de longévité en Chine), je les collectionnais alors plus que les théières…
A l’époque, munie de ma bible-guide : A l’Heure du Thé, de G. Brochard, j’arpentais les rues de Paris, très vite rebaptisée la Mecque du Thé. J’ai visité presque chaque endroit cité et y faisais dédicacer mon livre, j’y ajoutais ensuite mes commentaires, "Une véritable caverne d'Ali Baba! Un accueil extraordinaire et Mozart... interprété par Brendel". Cela m'avait particulièrement touchée parce que quelques semaines auparavant, j'étais allée l'écouter avec mon mari... C’est là que j’ai rencontré Morad, un vrai passionné de thé et de musique classique qui, depuis, a ouvert sa boutique Bonthés et Accessoires, rue Mercadet (vous pouvez trouver la descrition de ce lieu tout aussi accueillant et chaleureux dans Le guide du thé à Paris publié en 2005 par Gilles Brochard aux éditions de l'If- pages 304-305). Superbe rencontre, je vous livre ici la jolie dédicace:"La magie du thé! Même un dimanche matin difficile peut se transformer en une merveilleuse rencontre grâce au thé! Cela avait mal commencé, j'ai attendu plus d'une demi-heure... je ne l'ai pas regretté!
Voilà pour clore le compte rendu du Yu Zhe. Je vais aller me préparer du Mû.

1 commentaire:

Vanessa a dit…

Je suis dubitative, chez moi le Yu Zhe se déploie bien, passe par la phase tétard et ouvre bien ses feuilles... c'est vrai que certaines ne se déploient pas mais en enlevant celles bien ouvertes j'arrivais à avoir une autre liqueur bien en goût.
http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/04/se-prparer-peindre-en-buvant-du-th.html
par contre je préparais peut-être une eau plus chaude que celle indiquée sur le paquet.