samedi 8 novembre 2008

Le Mû, un breuvage à boire et à ... manger

Encore une incroyable expérience… et qui n’a rien à voir avec le thé cette fois. Ce qui a immédiatement titillé mes narines en ouvrant le sachet, ce sont les parfums forts qui en sont sortis: orange et gingembre, voilà ce que j’ai tout de suite reconnu. Première bonne surprise. Sur le devant du sachet, il était noté : ginseng, orange, gingembre et épices sauvages. Ce qui m’a traversé l’esprit alors est cette petite phrase : "Si votre ramage ressemble à votre plumage…".
J’ai donc préparé ce breuvage en suivant scrupuleusement les indications : 6g pendant 4’ dans une eau à 80°. 2e surprise, je n’ai rien eu à peser, les 6g étaient déjà dans des petits sachets prêts à l’emploi. Il s’est transformé en petit oreiller au contact de l’eau, tout gonflé, il est resté en suspension dans la théière.
La pièce embaumait et j’avais hâte de découvrir la saveur de ce breuvage. Je n’ai pas été déçue, en plus de l’orange et du gingembre, mes papilles ont perçu de la cardamome, ce breuvage fera dorénavant partie de mon "ordinaire" ! Curieuse et gourmande comme je suis, j’ai ouvert le sachet et j’ai goûté, un délice.
J’ai alors décidé de le mélanger au riz que j’avais réchauffé, reste d’un chop shoy de la veille. Un vrai délice, je vous le recommande. Comme je vous recommande la lecture de ce qu'en dit Vanessa sur son blog. Comme chaque fois, elle nous donne une information complète et des renvois à d’autres sites pour approfondir le sujet. Encore une fois merci à toi Vanessa, touts tes gâteries m’ont comblée.

1 commentaire:

Vanessa a dit…

Tu l'as mangé! mais c'est fabuleux... je ne me rappelle que peu du goût, jen fais un aujourdh'ui pour voir!