dimanche 9 mai 2021

Des week-end comme ceux-là, j'en veux bien tous les jours!

 Jusqu’ici en mai, j’ai pu faire ce qu’il me plaît… Magnifique premier week-end, ensoleillé au propre comme au figuré. Une pensée pour mes amis grecs qui fêtaient ce dimanche la Paque orthodoxe, encore de beaux souvenirs pour moi… Et pour terminer en beauté, à 17 heures, rendez-vous sur FB pour suivre l’atelier de Lydia Gautier sur les poudres de thé, toujours un bonheur de la revoir dans ce cadre sobre au milieu de ces objets raffinés, à revoir ici : https://www.facebook.com/lydiagautier.tea. Cela m’a donné envie de retester le Hojicha en poudre acheté chez Neo-T il y a belle lurette et mis sous vide, j’espère qu’il sera encore bon. 

Pensée émue et beau souvenir en ouvrant le sachet, Valérie l’avait effectivement préparé avec du lait de riz : http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2013/06/aujourdhui-premier-jour-de-lete-paris.html, je n’ai plus de lait de riz, ce sera du lait de coco. 
Le résultat est au-delà de mes attentes !
Je ne l’avais plus utilisé comme boisson parce que je ne l’avais pas vraiment apprécié, je m’en servais uniquement en pâtisserie : cake, panna-cota et financier. Le lait de coco, très léger, sublime la saveur boisée de cette poudre. Je le fais mousser au mixer mais je voudrais me procurer le fouet à lait dont a parlé Lydia, je vais lui écrire pour lui demander où je pourrais me le procurer… Tout en savourant ce breuvage, je repense à cette fameuse journée découverte où j’ai rencontré Françoise, ce qui était prévu ! Et, plus surprenant, Nathalie, Sarah et son frère indonésien. Tout cela est tellement loin mais j’espère retourner à Paris très vite, je veux aller découvrir l’atelier de Lydia et ramener quelques feuilles d’excellenceDeux jours, Fais ce qu’il te plaît a duré deux jours ! Il fait à nouveau anormalement froid et je ne peux plus faire ce qui me plaît

comme les semis de tomates et de panais. 
Par contre, j’ai adoré cette journée où il a fait un vent à décorner les bœufs 
et une pluie battante dont la nature a grandement besoin. 
Par contre, ce n’est pas le vent qui a fait pencher dangereusement cette petite plante, pourtant elles sont soignées de la même manière,
je ne comprends pas, je vais l’arroser et amender la terre avec des feuilles, on verra bien. 
J’ai appris par Cathy que le 5 était une grande fête au Japon, celle des
enfants Kodomo No Hi, je connaissais déjà la fête des filles Hina Matsuri entre autres ici : http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2019/03/hina-matsuri.html et celle des garçons, Koi Nobori ici : http://la-theiere-nomade.blogspot.com/2017/05/aujourdhui-cest-koi-nobori-la-fete-des.html, je vais donc m’informer mais avant cela, une collation avec un Sencha
Surprise, cette fraise en forme de théière… Deuxième week-end de mai, on l’annonce estival, cela tombe bien, ce samedi, c’est la réouverture officielle des terrasses qui nous donnera un air de liberté, et surtout enchantera les restaurateurs, une belle façon de célébrer le V-day !
D’abord, une visite rituelle, avec, autre rituel, une Mousse de jade 
N’oublie pas d’enlever ton masque ma Zouzou… Et MERCI pour ces moments hors du temps qui réchauffent mon vieux coeur un peu chahuté pour le moment , et merci aussi pour ta grande gentillesse envers ton grand-père
En cette fin d’après-midi, il fait doux, le ciel comme un beau tableau
retrouve les couleurs que j'aime.
Et voilà ce qu’on annonce pour demain ! 
Il est à peine 7 heures, j’admire le ciel tandis que l’eau chauffe en songeant à cette belle journée. 
Mon premier thé, un
Namring infusé dans cette élégante théière Mariages à la couleur céladon et à la forme allongée si élégante. C’est dans un silence monacal que je savoure ce breuvage, toute la maison dort encore, ce qui m’empêche d’écouter de la musique… J’ai donné une chance à la plante de se reprendre mais rien à faire, elle ira donc dans le compost. 
Le ciel a bien changé en une heure, un petit vent s’est levé, on est un peu loin de la belle promesse d’hier mais espérons… Heureusement, en fin de matinée, j’ai pu éplucher les asperges dehors, un vrai bonheur ! Je les ai préparé à la flamande, j’aurais aimé les manger dehors mais mon petit mari ne supporte plus le soleil…
Heureusement, je me suis rattrapée, après le repas, Doudou fait une sieste, et moi, j’ai rechargé mes batteries ! 
A 15h30, j’ai préparé ma collation de l’après-midi : Matcha latté et gariguettes mais mes batteries, surchauffées sans doute les petites natures, ont explosé dans mon crâne m’obligeant à regagner l’ombre de ma chambre pour calmer la douleur..
Cela va mieux, retour sur la terrasse pour admirer un soleil encore chaud ,j’aurais sans doute dû être plus prudente mais c’était tellement bon !

vendredi 30 avril 2021

Adieu Avril, tu ne me manqueras pas!

Tous ces jours-ci, les matins restent très frisquets, bien en dessous des moyennes de même que pendant la journée, heureusement il fait lumineux. 

Je continue à accompagner mon petit-déjeuner de ces graines moulues et infusées dans le percolateur. J’ai retrouvé le plaisir gustatif de ce breuvage qui réveille en fanfare, et sans inconvénient pour l’estomac… 
Le reste de la journée, bien sûr, c’est le thé, comme ici un
Sencha Uji, siroté dans mon cocon. En admirant cette belle calligraphie reçue de Staf, je pense à tous ces moments uniques, Ichi go ichi e Ils me manquent ainsi que ceux qui les ont créés. Des hauts et des bas liés à la santé fluctuante de mon Doudou et aussi aux inepties concernant le vaccin AstraZeneca. Je fulmine en entendant ces crétins bâtir des théories fumeuses autour des risques encourus par ceux qui ont eu le malheur de le recevoir, ce qui est mon cas ! Arrêtez de pousser des cris d’orfraie chaque fois qu’on en parle, ridicules et ignares que vous êtes, retournez plutôt à l’école primaire pour revoir la division d’un nombre entier (30 MORTS) par un diviseur (18.000.000) qui appelle un quotient à virgule! (0,0000016). On a pu aussi se farcir le spectacle lamentable d’un ministre goujat qui s’est illustré en Turquie, ignoble ! Heureusement ce dernier week-end d’avril s’annonce plus souriant. 
Un ciel bicolore sous une superbe lumière. 
Dans la tasse, le reste d’un
Keemun et un cookie comme collation avant les indispensables tâches ménagères que je n’ai pu faire hier malheureusement, mon épaule s’est à nouveau manifestée et mon ostéopathe a faite remettre tous ses rendez-vous pour une durée non précisée, cela sent le virus… Comme tous les dimanches à présent, mère et fille viennent nous rendre visite pour notre plus grand bonheur !

Tandis que père et fille papotent ma Sarah et moi allons au jardin !
Ma Mimi, on a pensé à toi, ce reportage photos t'est destiné, envoyé par Whatsap et par ta Nanny… 
Première tâche, alimenter le compost 
en y mettant de quoi le faire travailler plus vite. 
Arrosage de la serre, 
les graines commencent à bien germer, plaisir des yeux… Encore des moments forts en compagnie de ma super Zouzou, merci chérie ! Un début de semaine spécial, j’ai glissé dans ma salle de bain lundi, mon dos n’a pas aimé, quelle petite nature ! 
Cela ne m’a pas empêchée d’admirer cette pleine lune de printemps, la prem
re nuit, entourée d’un halo, 
mais la seconde, très nette mais plus jaune que rose. 
le lendemain matin, le ciel est plutôt pâle, 
tandis que l’eau commence à frémir dans la bouilloire, j’admire le camaïeu de verts pâle
s des jardinets. 
Dans cette théière que j’adore, a infusé un Sencha particulièrement fort en théine, je l’ai depuis des années mais je l’utilise peu, l’anse, pas du tout isolée, brûle les doigts même à 75°. 
Après une matinée de cuisine, un délicieux
Matcha latté, il porte bien son nom de mousse de jade. Ce temps lumineux n’a pas duré, autant mars a été anormalement chaud, autant avril s’est illustré dans l’autre sens… 
Dernier jour du mois, le ciel s’est calmé (il a plu toute la journée d’hier, la nature en avait grand besoin)
Sur la terrasse, il fait encore trop frisquet mais heureusement la lumière est revenue, et donc mon moral
De mon cocon, le ciel est en demi teinte,
et je m’apprête à innover… 
Hier, j’ai trouvé un colis sur les boîtes aux lettres, il
émanait de ma copine Anne-Laure ex-addict au Sencha, sauf que son estomac ne le supporte plus, elle a donc pensé à sa vieille copine. 
Il m’a inspiré, je l’ai infusé à chaud sur un fond de baies de goji. 
Beau résultat, le breuvage a une saveur acidulée
qui m’accompagnera toute la matinée, j’ai des tas de choses pas très excitante, il m’aidera, j’avais déjà infusé un thé vert aux baies de goji à froid pendant la canicule une douce fraîcheur… 
Dernier coucher de soleil de ce mois d’avril qui n’a pas usurpé ce qui se dit de lui :
En avril, ne te découvre pas d’un fil. Espérons que mai sera digne de son slogan : En mai, fais ce qu’il te plaît ! 

dimanche 18 avril 2021

Du chaos à l'extase

 Ce samedi, le printemps semble être revenu, 

une belle lumière dans un ciel bleu un peu pâle et blanc 
mais même si le mercure dépasse les 10°, il fait encore trop frisquet à cause d’un petit vent piquant. Et donc, comme annoncé je reviens aussi, ce n’est pas encore le paradis, ce n’est plus l’enfer pour moi du moins… Les quelques journées estivales du mois de mars avaient boosté mon énergie mais elle était retombée en flèche comme un soufflé qui a eu un coup de froid subit. Et chose plus bizarre, incongrue même, les thés me semblaient fades, plats alors que je les prépare toujours de la même manière en pesant les feuilles alors que depuis le temps je pouvais les infuser à vue, mais j’aime ce rituel. Ajouté à cela, des envies de café ! 
Alors, j’ai viré ma cuti comme on dit, mon petit-déjeuner est dorénavant arrosé de ce breuvage qui fut ma première passion, et ô surprise mon estomac a supporté ! 
Chez Séquoia, j’ai discuté avec un de leurs collaborateurs passionné de café, il m’a conseillé celui d’Éthiopie, berceau du café, je suis curieuse. Si la lumière est timidement revenue, il fait toujours moins de 10° dans la journée 
mais j’ai trouvé la chaleur dans ma boite aux lettres, avant même d’ouvrir l’enveloppe je savais qu’elle contenait du bonheur !
MERCI chère Cathy, je dégusterai ces petits sachets ce week-end… 
D’autre part, la collaboration au jardin partagé se met en place, 
il n’y a pas encore grand-chose à faire dehors vu les températures 
mais à l’intérieur de la serre, les semis vont bon train ainsi que le repiquage. 
Et je ne dois pas aller très loin pour trouver du terreau, et les graines sont à l’intérieur  du magasin! Une journée bien remplie : courses, cuisine d’abord. Puis nous avons assisté aux funérailles du Prince Philippe qui a traversé un siècle, il s’est éteint à 2 mois de son centenaire… C’était sobre, réglé comme du papier à musique. 
Fin d’après-midi sous le soleil qui a repris ses droits. 
Je sirote ce "thé hollandais" assez spécial, plus une tisane d’ailleurs même si ce sachet contient du thé vert du cru. Son nom ? Van Gogh, ce qui se conçoit, ce mélange a été créé à Zuldert… 
Enfin à nouveau un dimanche comme je les aime,
un ciel bleu inondé d’un soleil revenu. Après un grand bol d’air sur ma terrasse qui sera très occupée aujourd’hui, direction mon salon blanc-thé, 
dans le bol, un
Hojicha infusée dans cette jolie théière japonaise en porcelaine très fine. Je retrouve mes essentiels, cette légère excitation avant de savourer ce breuvage si goutteux et odorant. Contrairement au café, boisson verticale, les feuilles se font désirer, ce qui n’en est que plus appréciable, cela me donne le temps de voyager dans leur pays d’origine. Il faudrait que je me mette à la pâtisserie japonaise, j’en connais une qui pourra me coacher… J’ai pas mal cuisiné hier, cette journée sera donc consacrée au farniente, et sur la terrasse. 
A midi, un
Matcha latte bien corsé siroté sur ma terrasse, le soleil recharge mes batteries me permettant de faire le plein d’énergie.
Un bonheur ne vient jamais seul, 
mon adorable petite-fille à l’œuvre,
des gestes toujours aussi précis 
et un merveilleux résultat, le yin et le yang dans le chawan, le nirvana dans mon cœur. Pendant que père et fille papotent, direction LE jardin, Sarah vide mon seau dans le compost puis direction la serre et l’arrosage. Elle en redemande et moi aussi, mais ô surprise pas de carte mémoire pour immortaliser ces instants précieux, on reviendra ! MERCI chérie pour ces instants magiques en ta compagnie, et à très vite  pour d’autres moments d’éternité!